Ce que la crise nous dit du futur

Virginie Raisson-Victor était notre invitée dans l'émission du 28 avril 2020.


Géopolitologue spécialisée en prospective et présidente de LEPAC, elle nous aide à tirer les leçons de la crise sanitaire en cours et nous donne des pistes pour construire un « après » radicalement différent de « l’avant ».


Dans cette première saison consacrée à la crise du Coronavirus, notre invitée revient sur les nombreux risques auxquels nous sommes exposés (prochains épisodes pandémiques, retour de la faim et de la pauvreté, crises politiques et sociales, repli des Etats et des solidarités). Nous devons nous attaquer à un grand chantier : inventer un nouveau projet et un nouveau récit permettant la gestion partagée des biens communs dans l’intérêt général.


Au programme :

- L'article l Une interview de notre invitée

- Le récap' l Le replay de son intervention accompagné d'une synthèse

- Pour aller plus loin... l Des ressources pour approfondir les sujets abordés



Quels sont les principaux enseignements de la crise sanitaire actuelle ?


Le premier enseignement de la crise du Covid est que les sociétés humaines sont d’une grande vulnérabilité. Nous vivons dans des sociétés qui détiennent des connaissances scientifiques, techniques et historiques incroyables. Pourtant, nous sommes mis en échec par un micro-organisme qui paralyse le monde entier. Cette vulnérabilité vient de la non prise en compte de la complexité de la société, dont le caractère systémique s’est accru avec la mondialisation industrielle, le libre-échangisme et la digitalisation.


Lire la suite

🔽🔽🔽🔽


Sortir de la certitude, entrer dans la complexité





En période de crise, Virginie Raisson-Victor souhaite nous rappeler certains éléments positifs.

  • Tout d’abord la pandémie actuelle est globalement mieux gérée que tous les épisodes épidémiques antérieurs que nous avons pu connaître. Nous avons assisté à l’émergence de nouvelles solidarités locales et parfois interétatiques.

  • Nous avons également pris conscience de l’importance des métiers en « première ligne », peu valorisés et pourtant essentiels au bon fonctionnement de notre société.

  • Nous constatons que les entreprises ayant développé la RSE et le dialogue social semblent plus résilientes face aux difficultés économiques.

  • Enfin, un certain nombre de dirigeant.e.s économiques et politiques prennent conscience que la relance ne pourra pas se faire sans transformation de nos modèles.


Quels sont les risques aujourd’hui sur le plan sociétal et géopolitique ?

- L’éventualité d’un nouvel épisode épidémique.

- Le retour de la famine et de la pauvreté, notamment dans les pays émergents et donc des crises politiques et sociales.

- Le repli durable des états, que la crise est venue accélérer et légitimer.

- Le délitement du multilatéralisme et des solidarités internationales pourtant nécessaires afin de prévenir les crises à venir.


A l’échelle de la France, 3 populations sont menacées par les effets secondaires de la crise : les populations des banlieues, les classes moyennes inférieures, et la jeunesse, sous-représentée dans les instances politiques, et qui va devoir porter une dette économique et une dette écologique majeures.

Un chantier important nous attend : nous devons inventer un nouveau projet et un nouveau récit permettant la gestion partagée des biens communs dans l’intérêt général.

Pour faire face à ces défis, plusieurs grands chantiers nous attendent :

- Trouver de nouveaux indicateurs afin de ne plus se laisser guider par la croissance, structurellement liée à la prédation des ressources naturelles.

- Avoir un débat sur le contrat social entre les générations, pour que la société puisse prendre soin des personnes âgées sans entamer le capital des plus jeunes.

- Réinventer un modèle de gouvernance qui permette d’accorder court et long terme, et d’avoir une lecture transversale des problématiques.

- Repenser nos modèles d’éducation : moins les centrer sur les savoirs statiques, mais donner toute sa place au collectif et à l'expérimentation de problèmes complexes.



🎥 Virginie Raisson, Le Figaro : Le futur n'appartient ni aux politiques, ni aux grandes entreprise


🎥 Virginie Raisson, Sismique podcast : D'un monde à un autre


🎥 Série, Russel T Davies : Years and Years


👊 ENGAGE : Programme Transformation